Crise humanitaire à Goma : 61.951 personnes se sont déplacées vers 7 régions.


Les équipes des Zones de santé de Masisi ont misé à jour les statiques quant aux déplacés de Goma, fuyant une autre éruption du volcan Nyiragongo, vers les régions hors danger.

Selon ces statistiques, 61.951 personnes se sont déplacées plusieurs régions, à savoir Saké, Kimoka, Sasha, kihindo, Bweremana, Nzulo et Matanda.

La région de saké a accueilli plus de personnes, précisément 36 005, à Kimoka, il y a 4 368 déplacés. 1 909 personnes se sont déplacées vers Shasha et 1 739 à Kihindo.

Les habitants qui ont quitté Goma pour Bweremana sont au total 7 349, alors qu’à Nzulo, 5 666 personnes s’y sont déplacés.

A Matanda, seulement 70 personnes y sont arrivées.

Selon les équipes de ces zones de santé, la majorité des personnes sont logées dans les familles d’accueil.

Il est à noter que les données n’ont pas encore été désagrégées pour mieux identifier le nombre d’enfants, adultes, femmes, hommes et personnes vivant avec handicap. Ces données pourront être rendu disponibles prochainement, annonce la source qui a rapportée cette information.

Pour rappel, plusieurs personnes, habitants de Goma, fuyant une éventuelle éruption volcanique de Nyiragongo, ont quitté la ville de Goma pour certaines régions hors danger, sur demande des autorités du pays.

Jean-Jacques Kitenge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top