RDC : Terrain balisé par l’équipe Déogracias Mutombo, Mme Malangu Kabedi, pour sa 1er mission, va concrétiser la signature du programme économique triennal avec le FMI


Nouvellement nommée a la tête de la Banque Centrale du Congo (BCC), Mme Malangu Kabedi Mbuyi, va concrétiser, pour sa première mission, la signature du Programme économique triennal avec le Fonds Monétaire International(FMI). Et ce, probablement dès ce mois de juillet 2021.
En effet, L’équipe de Déogratias Mutombo, l’ex-gouverneur de cette institution d’émission avait déjà tout balisé pour que le gouvernement Congolais obtienne la signature de cet Accord Triennal formel avec le Fonds monétaire international.
La partie congolaise, gouvernement et Banque centrale du Congo, avait déjà bouclé, avec un avis favorable, toutes les négociations relatives au Programme économique triennal depuis le 28 mai de l’année en cours. Cette date a marqué la fin des négociations entre les deux parties dans la perspective de ce Programme économique formel. Il sied de rappeler que ces négociations ont commencé depuis le programme de référence au dernier trimestre 2019.

Bien plus, tous les préalables restants avant l’adoption par le Conseil d’administration du dossier de la RDC sur cet accord triennal ont tous été remplis.
Au nombre de ces actions préalables, il a été exigé au gouvernement Congolais, premièrement, de publier sur le site du ministère de la Santé tous les contrats de dépenses liées à la réponse contre la pandémie de covid-19. Ce qui est déjà fait étant donné qu’environ 27 contrats des marchés publics covid-19 et autres pièces justificatives sur le financement du FMI ont été publiés sur le site internet du ministère de la Santé.
Deuxièmement, la RDC devrait adopter une feuille de route ITIE 2021-2023 sur la transparence minière avant la fin de ce mois de juin 2021. Ceci l’a été en conseil des ministres au mois de juin 2021.
Et troisièmement, il y avait l’exigence de compléter le Conseil d’administration de la Banque centrale du Congo (BCC), conformément à la loi organique de 2018 par un second gouverneur adjoint et au niveau de postes d’administrateur. Sur ce point aussi, le président de la République a procédé à la mise en place de toute la haute hiérarchie de la BCC.
Dès lors, plus rien ne devrait empêcher cette institution financière de Bretton Woods de conclure, enfin, un accord triennal avec le gouvernement Congolais. Lequel accord sera appuyé d’une Facilité élargie de crédit (FEC) de 1,5 milliard USD à décaisser en 6 tranches de 250 millions USD. Le premier décaissement devant intervenir aussitôt l’adoption du dossier de la RDC par le Conseil d’administration du FMI.
Bien plus, Mme Malangu Mbuyi arrive alors que le cadre macroéconomique de la RDC est déjà « stabilisé », au regard des principaux indicateurs macroéconomiques de la RDC. Le challenge maintenant reste l’inclusivité économique grâce aux réformes qui doivent être initiées par le gouvernement pour accompagner l’effort de développement. [DeskEco]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top