Décès du Cardinal Monsengwo : Ces déclarations profondes des personnalités congolaises


Une nuée de déclarations des personnalités socio-politiques fusent la toile ce dimanche 11 juillet, jour du décès à Paris, en France, du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

Nous notons, quand à ce, des mots touchants du Ministre d’État en charge de la Communication et médias, Porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Pour le Porte-parole du gouvernement l’archevêque émérite de Kinshasa a marqué son empreinte dans l’histoire du monde, de l’Afrique et de la République Démocratique du Congo, RDC, ces dernières décennies. Il rappelle, par ailleurs que c’est une boussole qui vient de nous quitter.

« Il était de tous les combats de ces dernières décennies, il a marqué de son empreinte notre histoire, celle de l’Afrique et du monde. La République perd une de ses boussoles, un digne fils. Toutes nos condoléances à sa famille biologique et à l’église catholique », peut-on lire sur Twitter.

De sa part, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Seth Kikuni, déclare que la mort du Cardinal Monsengwo est une grande perte pour toute l’Afrique et la RDC.

« Triste d’apprendre la mort du Cardinal Laurent Mosengwo Pasinya. Une grande perte pour la RDC et pour toute l’Afrique. Mosengwo de la Conférence Nationale Souveraine. Mosengwo dénonciateur de la médiocrité. Que son âme repose en paix », a-t-il laisser entendre.

Sans manquer les mots, le défenseur des droits de l’homme et président de l’Association africaine des droits de l’homme, Jean-Claude Katende, rappelle sa contribution à la démocratie et au respect de la dignité humaine en RDC.

« La mort du cardinal Monsengwo est une perte énorme pour notre pays. Sa contribution à la démocratie et au respect de la dignité du congolais a été remarquable. Mes condoléances à sa famille et à église catholique de la RDC ».

Rappelons que le Cardinal Laurent Monsengwo est décédé après l’annonce, le 4 juillet, de son évacuation pour des soins à l’étranger. Ce, à Paris ce dimanche 11 juillet, qu’il tire sa révérence.

Kivin Bile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *