Feuilleton RAM : Kibasa Maliba sur une chaise éjectable, 50 signatures récoltées à l’assemblée nationale sur la motion défiance introduite en son encontre !



A l’assemblée nationale plus de 50 signatures ont été récoltées sur la motion de défiance contre le ministre Congolais des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC) concernant l’affaire de registre des appareils mobiles, RAM .

L’information a été confirmée ce mercredi 06 octobre 2021 par le député national, Claude Misare au cours d’une interview qui l’a accordé chez nos confrères de actualité.cd.

Par ailleurs , cet élu se s’est référé au règlement intérieur de la chambre basse du parlement qui prévoit 50 signatures au cas où les élus nationaux estiment la motion de défiance contre un membre du gouvernement.

Il a également ajouté que cette taxe sera supprimée si le ministre ne parvient pas à convaincre les députés nationaux.

« Je vous confirme que j’ai les signatures pour déposer la motion de défiance au cas où le Ministre ne supprime pas la taxe RAM. Le règlement intérieur prévoit 50 signatures, moi j’ai plus de 50 signatures par rapport à la motion, nous sommes prêts si le ministre n’arrive pas à convaincre la représentation nationale, séance tenante nous allons déposer la motion, c’est ce qu’ils sont en train de fuir. Ils savent que le ministre n’aura pas d’arguments, ils sont convaincus que le ministre n’a pas d’arguments, il n’a pas d’éléments convaincants, il n’a pas des justificatifs, il a parlé de 25 millions USD déjà collectés mais selon nos calculs, cette histoire (RAM) a fait entrer plus de 106 millions USD seulement pour les six mois », a déclaré le député national Claude Misare.

Par rapport au report à une date ultérieure de la plénière prévue à ce jour en cours sur l’affaire RAM, cet élu se dit de ne pas comprendre les raisons pour ce sine die.

Au cours de la plénière passée qui était consacrée à traiter le point sur le registre des appareils mobiles, RAM , plusieurs députés avaient demandé au ministre Kibasa Maliba de supprimer cette taxe au cas contraire, une motion de défiance devrait s’en suivre.

De son côté , il avait présenté devant la plénière las avantages que produisent cette taxe dont sa participation sur la réussite de la gratuité de l’enseignement de base, mais également que la taxe a depuis le début du lancement collecté une somme de 25 millions de dollars américains.

Moins convaincus, les députés avaient répliqué que cette taxe RAM n’était pas destinée à intensifier la gratuité de l’enseignement de base.

Michée Efoya.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top