Investir des nouveaux animateurs de la CÉNI : Le PPRD se dit méconnu de cette décision pour irrégularités lors de l’entérinement !( F Kambere)


Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, PPRD se dit méconnu après la décision du président de la République, Félix Antoine Thsisekedi investissant Denis comme nouveau président de la commission électorale nationale indépendante en succédant à Corneille Naanga, c’est ce qui ressort de Ferdinand Kambere après l’annonce fracassante du chef de l’état congolais ce vendredi 22 octobre 2021 sur la CENI .

D’après Ferdinand Kambere, l’un des cadres du parti cher à Joseph Kabila, qui s’est confié chez nos confrères de 7 SUR7.CD, cette décision dans leur camp est annulée et méconnue dans la mesure où plusieurs cas d’irrégularités lors de l’entérinement ont été observées.

«On méconnaît cette décision-là. Quand il entérine un entérinement irrégulier, son ordonnance aussi devient irrégulière, sa décision devient sans valeur, en tout cas pour nous de l’opposition. Certainement que la décision sera officialisée d’ici là. Les gens connaîtront le point de vue des uns et des autres. Mais de mon point de vue, c’est ça. Nous ignorons sa décision. Elle ne nous est pas opposable », a déclaré Ferdinand Kambere.

Selon lui, la Position idéale de FCC est déjà connue et qu’ils vont utiliser toutes les voies possibles qui sont prévues par les lois du pays pour faire barrage à cette nouvelle équipe chargée d’organiser les élections République démocratique du Congo.

« Je crois que la position du FCC est connue, on utilisera toutes les voies possibles qui sont prévues par la loi. Si eux sont en train de fonctionner comme dans une jungle où ils ne connaissent ni constitution ni loi, même leur propre loi, la loi organique sur la CENI qu’ils violent, l’Assemblée viole, la Cour constitutionnelle viole, lui-même viole. Alors en ce moment là nous-même, nous allons faire quoi ? On est en face des autorités qui méconnaissent les textes de la République.», a-t-il conclu.

Rappelons que malgré qu’il n’avait pas manifesté, le front commun pour le Congo, FCC avait prohibé l’entérinement de Denis Kadima et son équipe à la commission électorale nationale indépendante .

Michée Efoya .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top