Violences contre les femmes : La coopération belge prête à soutenir des projets pour lutter contre ces actes !


Alors qu’elle séjourne depuis le mardi 23 novembre dernier à Kinshasa la capitale de la République démocratique du Congo, La ministre belge de la Coopération au développement et de la politique des grandes villes, Meryame Kitir annonce que le coopération belge veut appuyer les projets qui luttent contre les violences liées aux femmes.

Dans sa descente effectuée ce mercredi 24 novembre dans la commune de Limete notamment à l’hôpital Saint Joseph, cette personnalité belge s’est dite préoccupée par plusieurs lamentations faites par les femmes , c’est dans cette lignée qu’elle a promis des appuis matériels pour éradiquer certaines situations qui dérangent les dérangent mais aussi répondre aux attentes des jeunes mamans parce que, à l’en croire elles sont souvent seules .

«C’est la première fois pour moi d’être au Congo et j’étais très impressionnée. J’ai eu la possibilité de parler de quelques femmes et des jeunes qui ont un très grand impact sur leurs vies. J’ai entendu qu’une petite fille de 13 ans a eu un petit bébé de 5 mois, je ne dois pas expliquer quel est l’impact de la vie pour cette jeune fille. Et je suis très heureuse de voir que les soins qui sont ici à l’hôpital, c’est une approche globale. Ça veut dire il n’y a pas seulement le service des soins physiques mais il y a aussi des consultations pour les soins mentaux et pour les soins juridiques. Et ça c’est ça très important. J’ai entendu des petites femmes qui ont expliqué, c’est très important d’être soutenu parce qu’elles sont souvent seules. Les familles ou les amis ne comprennent pas la situation. C’est pour ça, c’est très important de travailler ensemble. Je suis contente», a-t-elle déclaré.

Dans la foulée, ce membre du gouvernement belge a martelé sur la nécessité de reprendre une nouvelle politique belgo-congolaise en faisant des coopératives pour favoriser la sécurité et la non violence des femmes.

«On a une histoire très longue avec le Congo, on a une coopération très longue. On est sur le début de préparer une nouvelle coopération avec le Congo. Et pour moi, le futur des jeunes et des femmes est très important. On a déjà des différents projets. Le but principal de cette mission aussi, c’est la lutte contre les violences faites aux femmes. On a déjà des projets qui existent, on va regarder comment on peut suivre, on peut soutenir ces projets. Mais la nouvelle coopération qu’on a préparée, c’est une coopération qui va donner beaucoup d’attentions à des jeunes et des femmes sur le futur», poursuit-elle.

En mission officielle en République démocratique du Congo, la ministre de la Coopération au développement et de la politique des grandes villes a encore 4 jours supplémentaires, disons jusqu’au 28 novembre prochain , elle va se rendre dans les prochaines heures à Goma (Nord-Kivu) et Bukavu (Sud-Kivu) pour une visite et inspection des projets belges qui se donnent pour priorité aux femmes, considérées comme créatures facilement violables .

Michée Efoya.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top