Actes de vendalisme à la résidence de Jean Marc Kabund : Willy NZEMBELA dénonce un complot visant à humilier le Premier Vice President de l’Assemblée Nationale.


Les Kinois se sont retrouvés dans la soirée de ce mercredi devant une scène étonnante à la résidence de l’honorable jean Marc Kabund a kingabwa. Ce qui n’a pas laissé indifférent Willy Nzembela, qui, dès ce matin de ce jeudi 13 vers 110h45′ à Kinshasa, à donne son point de vue dans une attitude calme dans la salle de conférence de la CENCO.
Devant les journalistes, ce membre du CACH et Secrétaire Politique du Rassemblement des Forces Alliées à l’UNC « RAFA-UNC » présente sa solidarité à Jean Marc Kabund et dénonce sans tergiverser un complot visant à humilier le Premier Vice Président du bureau de l’Assemblée Nationale et un attentat contre sa personne : » Ce que vient de commettre quelques éléments de la garde républicaine dans la résidence de l’honorable Jean Marc Kabund est inadmissible, a-t-il dit en substance. Et visiblement c’est un complot et attentat bien organisé contre Jean Marc Kabund, a-t-il ajouté.
Je me demande d’où ces éléments de la GR ont tiré ce courage de pénétrer avec armes à main et saccage la résidence d’un Premier Vice Président du bureau de l’Assemblée Nationale s’ils ne sont pas convaincu de soutien qu’ils ont pu bénéficié dans l’ombre. Il s’inquiète de la tournure qui aurait si l’honorable Jean Marc Kabund était présent dans sa résidence.

Willy NZEMBELA se dit étonner de vivre des telles scènes de théâtre dans un état de droit où le domicile d’un élu National est censé être inviolable, il invite tout de même l’Assemblée Nationale de se saisir de ce dossier afin que les auteurs des ces actes subissent la rigueur de la loi.

Très choqué, ce membre du CACH n’exclut pas l’option d’une interpellation du Ministre de la Défense à l’Assemblée Nationale d’ici la session de Mars prochain avec des sanctions exemplaires.
Pour Willy NZEMBELA, qui estime que la vie du Premier Vice Président du bureau de l’Assemblée Nationale est en danger, les autorités compétentes devrons prendre des mesures qui s’imposent pour mettre hors de danger la vie d’un élu National et de sa famille.

Signalons que la résidence de l’honorable Jean Marc Kabund à Limeté dans le quartier Kingabwa a été saccagée et vandalisé ce mercredi 12 janvier dans la soirée par les éléments de la Garde Républicaine selon les témoignages des habitants recuillis la nuit et les coups des balles qui ont été rétenties dans cet environnement peuplé de Limeté sont attribués aux échanges entre les policiers commis à la garde de la résidence du Premier Vice Président de l’Assemblée Nationale et les éléments de la Garde Républicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top