Ce qu’il faut savoir sur le marché des plaques d’immatriculation de la présidence; la DGI reste dans ses droits


Après que le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Guylain Nyembo ait attribué le marché des plaques d’immatriculation à une société privée, « Maximum B », des réactions fusent de partout. Certaines opinions s’inquiètent que la Direction Générale des Impôts (DGI) soit écartée, indique DeskEco.

Ce qu’il faut savoir sur l’étendue du marché que couvre ce dossier.
Le marché de la Présidence de la République, indique la même source, n’empiète nullement sur les compétences et les attributions de la DGI qui gère traditionnellement le dossier des plaques minéralogiques pour le grand public et qui va continuer à le faire.
Il s’agit d’un cas spécifique pour la Présidence, au même titre que le ministère des Travaux publics qui gère l’immatriculation des véhicules du Service transport administratif (STA).
Précisons que le marché de la Présidence est revêtu d’un caractère très sécurisé. Ainsi de tout le temps, les plaques minéralogiques de la Présidence en RDC n’ont jamais été gérées par la DGI, tout comme les plaques IT et diplomatiques.
Il sied de noter que « Maximum B n’a pas ravi à la DGI son marché sur les plaques minéralogiques », par contre, il va s’occuper exclusivement des plaques de véhicules de la Présidence de la République. 
Il n’y a donc pas eu usurpation. Il s’agit d’un cas spécifique pour la présidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top