Kinshasa : Francis Abilio Kidibi, un Jeune homme de 26 ans assassiné par les éléments de la Garde Républicaine commandité par un des leur, le lieutenant Gaël.


Décédé à Kinshasa depuis le 9 Janvier 2022, Francis Abilio Kidibi, membre de la famille Kisombe, a été retrouvé mort dans le véhicule sur la route du tourisme dans la commune de Ngaliama, mais la population a témoigné que la victime a été agressée par des gens ayants et faisans usages des objets militaires et l’une des personnes qui accompagnait le défunt FRANCIS KIDIBI ABILIO a donc pue reconnaître le lieutenant GAËL, qui fait partie de la Garde républicaine.

La mère du défunt n’a pas tardée de porter plainte à l’Auditorat Général Militaire qui d’après elle, les auditeurs militaires n’ont pas hésité à confirmer qu’il s’agissait d’une simulation d’un homicide volontaire déguisé en accident de circulation.

« Plus ou moins 10 personnes ont commencées à le tabasser à Kintambo Magasin, la police n’a pas pu intervenir par ce qu’il s’agit des militaires. Un certain GAËL de la Garde Républicaine qui a incité ses collègues à tuer mon fils, ils l’ont poignardés à la côte gauche, l’ont électrifié avec des matraques électriques, l’ont écrasés à terre sur la tête et ils l’ont emmenés sur la route du tourisme pour masquer leur crime », a expliqué Mme Melie Kisombe, la mère du défunt et la Sœur de Yves Kisombe qui, ce dernier appelle aux magistrats de l’Auditorat militaire à ne permettre aucune interférence extérieure dans cette affaire là où le dossier évolue.

L’Oncle de Francis Abilio Kidibi, le Coordonnateur National de CENAREMASOC/ UNC (Cellule Nationale de Relation avec les Mouvements Associatifs de la Société Civile pour le compte de l’unc parti cher au dr VITALKAMERHE), Totshumany Kisombe a rassuré que la Victime son neveu se portait bien lorsqu’il avait quitté sereinement la maison pour se rendre à la fête de Collation d’un de ses amis où il avait passé nuit avant qu’il se rende à la place Kintambo Magasin lieux où le lieutenant GAEL et sa bande l’entendait pour pour perpétrer ce crime odieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top