Un an du gouvernement Sama: le VPM, Jean-Pierre LIHAU, dans sa splendeur


Le gouvernement Sama Lukonde a totalisé un an depuis le 26 avril 2022, dont plusieurs questions auprès de l’opinion publique ont tourné sur son bilan. À cet effet, le chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, était devant les journalistes congolais, en l’occurrence Christian Lusakueno, pour éclairer l’opinion quant à ces questions transversales, (l’article sur News.cd).

Depuis l’investiture dudit gouvernement, le Vice-Premier Ministre, Ministre en charge de la Fonction Publique, Jean-Pierre LIHAU, affectueusement appelé « Cerveau d’État » a, pour sa part, doté au pays une administration digne et forte depuis son avènement à la tête de l’administration publique, comme celà n’a jamais été le cas avec ses prédécesseurs.

Cependant, dès son entrée en fonction, le VPM Lihau, a initié les travaux de l’amélioration des bureaux de travail de ses administrés. Il a, à cet effet, lancé au 6 mai 2021, les travaux de réhabilitation de l’aile 1 du bâtiment abritant les bureaux de la direction générale des Ressources Humaines, dont l’inauguration a eu lieu au mois de novembre dernier, il a ensuite visité le bâtiment, en construction, de la direction du CNSSAP, une visite qui a permis à l’accélération des travaux de ce bâtiment, déjà opérationnel.

Concernant les réformes de l’administration publique; dans un briefing consacré à ces sujets, conjointement avec le ministre des médias, Patrick Muyaya, le VPM Jean-Pierre LIHAU, avait étalé à l’attention de tous, les différentes avancées déjà réalisées dans le sens de la lutte contre la persistance des agents fictifs et de permettre au pays de disposer une administration digne et forte.

Sur ce, à l’entame de ce briefing, le ministre des médias, a soulevé qu’en l’espace compris entre le mois d’avril et celui d’octobre, soit en six(6) mois du gouvernement Sama Lukonde, « les efforts du VPM, Jean-Pierre LIHAU, sont considérablement fournis par un changement radical de Narratif sur l’administration publique de la RDC« .

Il faut noter que, durant ses six(6) mois de fonction, plusieurs actions ont été menées afin de permettre de l’ordre dans l’administration publique. Cependant, parmi les signaux que le VPM a dévoilé : il y a la détection de près de 350 mille agents éligibles à la retraite qui continuent à percevoir leurs salaires et de bénéficier de plusieurs autres avantages au détriment des Nouveaux Unités (NU);

Aussi, une litanie de cumulards, c’est à dire, des agents qui disposent de deux(2) ou plusieurs matricules et qui toucheraient plusieurs salaires. À tous ces faits divers, le patron de l’administration publique, Jean-Pierre LIHAU, avait accéléré la machine pour la mise à la retraite des agents éligibles à la retraite, une procédure en activité jusqu’à ce jour, afin de permettre aux N.U de souffler.

S’agissant les anti-valeurs qui ont mis par terre, selon ses informations, ce ministère depuis les années, le VPM Jean-Pierre LIHAU a, par ailleurs, énuméré une serie d’innovation, entre autres, la mise en place d’un nouvel organigramme de l’administration publique, le rajeunissement qualitatif des effectifs, la mise en place d’un DATA, une technique qui permettra à la lutte contre toute tentative de cumuler des matrices, ainsi que la mise en place du FRAP( Fichier Référence de l’Administration Publique).

Il y a lieu de préciser que, le processus de la mise à la retraite des agents publics, débuté au mois de décembre 2021, se poursuit avec la même rigueur cette année en cours, et celà permettra la maîtrise de la masse salariale qui va également permettre la mécanisation de plusieurs agents en manque de matricules.

Pour rappel, au mois de décembre dernier, il y a eu la mécanisation des salaires de base de plus des 22 870 agents, dont chacun a reçu un salaire de 3 mois de retard; au mois de janvier 2022, rabattement de l’IPR(Impôt Professionnel sur le Revenu) de 15 à 3%, conformément à l’accord que le gouvernement avait conclu avec le banc syndical de l’administration publique, dit accord de Bibwa, ainsi que l’augmentation de salaire de base à 30% dès ce mois d’avril, et sera ramené à 45% dès le mois de juillet prochain.

Pour tous ces efforts inhérents à l’attente de la population, et grâce à son dynamisme politic, le VPM Jean-Pierre LIHAU, tient à matérialiser la vision du chef de l’État, Félix Tshisekedi, une vision qui consiste à répondre aux attentes de la population et satisfaire son besoin. Son engagement politique, qui laisse encore beaucoup sans mot, mérite simplement des encouragements et confiances.

Josaphat Kabongo

Back To Top