Éventuelle corruption autour de l’élection du gouverneur du Kongo Central : Martin Fayulu apporte de l’eau au moulin de Diomi Ndogala


Le président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, Martin Fayulu, a noté la corruption autour des élections de gouverneurs du Kongo Central et dans d’autres provinces. Il estime que cet état de choses souille davantage les institutions du pays et les enfonce dans l’illégitimité . Pour ce leader de LAMUKA, il faut des enquêtes pour déterminer les responsables et les sanctionner.

«La corruption qui a régné lors des élections des gouverneurs dans le Kongo Central et ailleurs est inacceptable. Elle souille davantage les institutions du pays et les enfonce résolument dans l’illégitimité. Il faut une enquête pour déterminer les responsables et les sanctionner», a-t-il déclaré via son compte Twitter.

À l’issue de l’élection du gouverneur Guy Bandu, membre de l’UNC et ticket de l’Union sacrée au deuxième tour, le candidat malheureux, Diomi Ndogala, avait crié à la corruption des élu provinciaux par coup de billets verts, et saisi la justice quant à ce.

Jean-Claude Vuemba, président de l’Assemblée provinciale de ladite province, avait balayé d’un revers de la main, les allégations débitées par l’honorable Diomi Ndogala, révélant que ce dernier avait tenté le soudoyer avec un chèque de 50 milles dollars et de 6 milles sacs de ciment, offre qu’il avait déclinée, à l’en croire. Par ailleurs, le président de cet organe délibérant avait exprimé son regret sur les propos d’opprobre qu’a failli jeté l’honorable Diomi Ndogala sur l’assemblée provinciale dont il es patron.

Rappelons qu’un total 22 candidats étaient en lice pour le fauteuil de gouverneur de la province du Kongo Central. Seuls deux ont pu arrivés au premier tour vendredi 06 mai dernier, avec chacun 10 voix, monsieur Guy Bande et la sénatrice Néfertiti, qui sera finalement battue au deuxième tour.

Samyr LUKOMBO

Back To Top