Nord-Kivu : Des groupes armés se disent prêts à discuter avec le gouvernement pour stabiliser la partie Est de la RDC


Dans une déclaration conjointe faite mercredi, huit groupes armés qui opèrent à l’Est de la République démocratique du Congo réunis au sein de la coalition des Forces Nationales pour la Défense du Congo (CFNDC) se sont dits prêts à discuter avec le gouvernement du pays en vue de trouver un terrain d’attente pour pacifier cette partie du territoire national.

Dans notre disponibilité et promptitude à prendre part aux prochaines étapes du dialogue de Nairobi/kenya, en vue d’y apporter notre incontournable contribution pour la stabilité et la paix durable dans l’est de la RDC, nous avons décidé de constituer notre délégation de huit personnes dont chacune représentera respectivement un des groupes armés d’autodéfense qui forment actuellement CFNDC”, peut-on dans leur déclaration.

Pour en savoir plus, voici ci-dessous l’intégralité de ladite déclaration :

À noter que, les provinces dans l’Est de la RDC sont victimes de plusieurs attaques de groupes armés locaux ou étrangers causant des atrocités graves contre les habitants. Dans le cadre de la pacification, le président Félix Thsisekedi avait décrété en mai 2021 l’état de siège au Nord-kivu et en Ituri . cette mesure exceptionnelle qui était perçue comme l’un de tout meilleurs moyens pour éradiquer à ces problèmes offensifs des hors-la-loi contre les populations . Par ailleurs , plusieurs observateurs estiment la levée de cette décision du chef de l’état car selon eux malgré celle-ci, la réalité sur terrain n’augure pas une sécurité attendue.