LA SAISON SÈCHE, UNE PERIODE CULTURALE POUR LES ÉTUDIANTS INTERNES DU CAMPUS UNILU [Tribune]


Il ne suffit pas simplement d’être agriculteurs pour avoir une bande de potager, les étudiants internes du campus universitaire de Lubumbashi en font leurs affaires. Depuis Belle lurette, certains kassapard se sont donner à la culture d’implantation des choux de chine, ceci pas par manque des moyens ou quelque chose à faire mais plutôt par volonté nous confie Roger Malangu » c’est depuis 2018 lorsque je suis arrivé au campus que j’ai commencé a pratiqué cette activité, je ne l’ai fais pas parceque je n’ai rien mais c’est plutôt parceque j’ai trouvé qu’il y a du bénéfice ».

Cette activité contribue à subvenir à certains besoins personnels et aux frais académiques, malgré les multiples difficultés rencontrées par Roger Malangu,il ne cesse de continuer » il y avait des fois où des camarades viennent me demander s’il en ont besoin et qu’ils n’ont pas l’argent, des fois on vient voler ».

Plusieurs marchandes viennent des partout pour acheter les légumes produits par ces étudiants courageux du campus universitaire de Lubumbashi.

André Tshiani / News.cd Lubumbashi