RDC : Félix Tshisekedi charge la ministre de portefeuille d’élaborer un plan pour la relance de la SOCIR pour la production des bitumes


Lors de la cinquante quatrième conseil des ministres qu’il a conduit, Félix Tshisekedi a fustigé le fait la Société Congolaise des Industries de Raffinage (SOCIR) qui a reçu du gouvernement une unité de production de bitumes, n’enregistre à ce jour aucune production.

Félix Tshisekedi a rappelé que que la République Démocratique du Congo dispose non émis le vœu de voir ces richesses valorisées.Ce produit est un composant important financières suffisantes pour en produire localement, le Président de la République a seulement de gisements de bitume, mais également des capacités techniques et dans le revêtement des axes routiers.

Pour Félix Tshisekedi, face aux répercussions du conflit russo-ukrainien sur l’économie de la RDC, oblige l’approvisionnement pour de milliers de kilomètres, notamment dans le carde du projet de 145 territoires.

«Les répercussions de la crise russo-ukrainienne sur notre économie nous obligent
l’approvisionnement en bitume pour la réalisation des milliers de kilomètres de
à recourir à nos propres richesseset répondre à certains de nos besoins prioritaires
dans la perspective du lancement du programme de 145 territoires qui nécessitera
routes. Il estdoncplus qu’urgent de relancer les activités de production de la
SOCIR», a rapporté le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya lors du compte rendu.

Et pour ce faire, le président de la République a changé la ministre du portefeuille, Adèle Kayinda, de mettre en place une Commission spéciale chargée de dresser
sera constituée des délégués de la Présidence, de la Primature, du Ministère des
l’état des lieux et d’élaborer le Plan de relance de la SOCIR. Cette Commission
Finances, du Ministère des Hydrocarbures ainsi que la Direction de la SOCIR.

Samyr LUKOMBO