EPST-Bilan 3 ans Gratuité: « Dans 10 ans, nous assisterons à la réduction significative de la délinquance juvénile dans les centres urbains de la RDC »[Prof Minengu Sec Nat UDPS]


La Nouvelle Vision de l’Elite Congolaise (NOVECO-ASBL) a organisé une Matinée de restitution sur le Bilan de 3 ans du lancement de la Gratuité de l’Enseignement Primaire en République Démocratique du Congo par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dont le Caucus des anciens candidats de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), les Conseillers du Chef de l’Etat les Professeurs Jean de Dieu Minengu et Peter Kasongo, tous deux Secrétaires Nationaux à l’UDPS, ont été les principaux orateurs de cette activité qui a eu lieu le Samedi 21 Mai 2022 dans la salle Kahuzi Biega de l’Immeuble PANDA.

L’assistance venue, de ce fait, était dominée par les cadres de l’UDPS de Kinshasa et de l’Intérieur du pays, pour un simple but découvrir les réalisations du Chef de l’état et du Ministère de l’EPST en ce qui concerne la marche de la Gratuité qui « ne fait qu’être combattue par des malveillants » comme l’ont considéré les orateurs.

« l’objectif de cette activité était de sensibiliser l’ensemble des acteurs socio-économiques et la population sur les implications socio-économiques de la Gratuité de l’enseignement primaire qui a permis la suppression de la prise en charge de la scolarité par les parents, un système qui leur a permis d’orienter leurs finances autrement.

Parmi les acquis de la Gratuité:

  • faudra se rappeler qu’avant l’instauration de ce système les écoles s’étaient transformées à des grands marchés où les directeurs, enseignants et autres intervenants venaient vendre tout ce qu’ils pouvaient vendre aux élèves. Ce qui n’est plus le cas grâce à la gratuité de l’enseignement primaire
  • Le salaire des enseignants, les frais de fonctionnement des écoles et d’autres intervenants sont pris en charge par le trésor public, près de 205 milliards de francs congolais que l’état mobilise pour pouvoir payer les enseignants et autres intervenants

Quant aux perspectives:

  • Beaucoup d’experts affirment qu’avec la gratuité, d’ici 2040 près de 25millions des congolais sortiront de la pauvreté si la RDC consolide la gratuité, la délinquance juvénile ne sera plus observée au centre-ville.
  • Félix A. Tshisekedi, à travers la gratuité de l’enseignement est entrain de mettre la RDC sur la Voie du Progrès et du Développement. Hormis les ressources naturelles, le développement d’un pays est lié à la qualité des élites formées et cela commence par la bonne formation au niveau primaire.
  • Toutes les dispositions sont prises pour améliorer les capacités des encadreurs en terme d’éthique »

a résumé le Professeur Jean de Dieu Minengu

Quant à la question qui défraie la chronique concernant l’avis du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi vis à vis du niveau des enseignants en RDC, le Conseiller Minengu tait le débat en ces propos:

« Le Président de la République n’est pas le premier Chef de l’État ou Homme politique à travers le monde à décrier le système éducatif de son pays, nous avons tous suivi Barak Obama et Nicolas Sarkozy décrier les systèmes éducatifs de leurs pays qui seraient en déphasage » a t’il répondu avant d’ajouter : « il était important pour le Chef de l’État congolais de faire l’interpellation collective de notre société sur les enjeux de l’Éducation en RDC. Il n’est secret pour personne qu’au-delà des difficultés que nous avons en terme d’infrastructures, nous avons également des difficulté en terme de renforcement de capacité des enseignants à l’école primaire jusqu’à l’Université, ça c’est réel! », a t’il répondu

De Septembre 2019 à ces jours, 3 ans déjà depuis son lancement, la Gratuité de l’Enseignement a permis à ce jour 4 millions d’enfants supplémentaires de retrouver le chemin de l’école primaire à travers le pays, ainsi que l’augmentation des inscriptions à l’école secondaire. Environ 23.049 écoles ont été ajoutées grâce au financement et accompagnement de la gratuité, soit 55% du nombre qu’y avait avant ce système éducatif.

Noel Nzogu