Guerre à l’Est : le député Iracan affirme qu’il faut plutôt poursuivre C. Mboso et S. Lukonde pour haute trahison car les réformes de forces de sécurité ont été bloquées


Le Rwanda est accusé de soutenir l’armée révolutionnaire congolaise (M23) dans ses attaques contre les FARDC à l’Est de la République Démocratique du Congo. Selon plusieurs affirmations, les rebelles du M23 sont soutenus notamment militairement par le pays de Kagame.

Réagissant face à cette situation, le député national Gratien Iracan n’est pas pour ces affirmations. Il affirme que le problème à l’Est n’est ni le Rwanda ni l’Ouganda moins encore le Burundi.

« Le problème n’est ni le Rwanda ni l’Ouganda moins encore le Burundi. Les réformes de nos forces de sécurité conformément aux résolutions et recommandations de l’Assemblée nationale ont été bloquées. » a-t-il pensé.

A lui d’ajouter : « Il faut plutôt poursuivre @CMbosoNkodia et @LukondeSama pour haute trahison »

Pour ce faire, l’élu de Bunia en Ituri promet de saisir la haute Cour.