Crise sécuritaire en RDC : le M23 dit soutenir les efforts des chefs d’états membres de l’CAE pour le processus de paix définitive dans le pays !


Le mouvement 23 en étant sur le front contre les forces armées congolaises dan la province de Nord-Kivu s’est exprimé au lendemain, du troisième conclave des chefs d’états membres de la communauté d’Afrique de l’Est.

Dans un communiqué de ce mardi, cette rébellion dit soutenir les efforts des chefs d’états membres de la communauté d’Afrique de l’Est dans leur troisième conclave à Nairobi au Kenya lundi pour notamment , la mise en place d’un processus de paix crédible et efficace susceptible de résoudre définitivement les conflits en République démocratique du Congo.

De ce fait, notre mouvement prend acte des décisions issues du troisième conclave des chefs d’états membres l’CAE tenu le 20 juin dernier à Nairobi de devront aboutir à traiter notre cause et nos revendications légitimes ”, peut-on lire dans ce communiqué.

Par ailleurs, ce mouvement armé à travers sa direction dit remercier tous chefs d’états de cette communauté pour avoir souligné et exigé que le langage offensant, les discours incitanatifs , la menace du génocide et tant d’autres propos politiquement doivent cesser et découragés.

Nous rappelons que ce sont des responsables civils ou militaires congolais qui tiennent des propos, discours d’incitation à la haine et à la xénophobie ”, affirme ce mouvement armé.

Rappelons que le président Félix Thsisekedi de la République démocratique du Congo, Paul Kagame du Rwanda, et Mouseveni d’Ouganda ont tous pris part à ce troisième conclave. Dans le communiqué final de cette réunion, Signalons que le Rwanda contrairement à la perception de Kinshasa n’avait pas été pointé du doigt comme principal responsable des massacres au Nord-Kivu . Par contre, tous les chefs d’états ont ordonné un cessez-le-feu immédiat en appelant dans la foulée au retrait de la prise de la cité de Bunagana par les rebelles M23 .

Back To Top