30 juin : “62 ans après, la RDC patauge dans un catastrophique surplace existentiel”( Martin Fayulu)


Dans son discours à l’occasion du 30 Juin , le leader de la coalition LAMUKA, Martin Fayulu estime que, 62 ans après l’indépendance, la RDC «patauge dans un catastrophique surplace existentiel».

Il fustige le fait que la RDC est devenue, selon lui, la risée du monde, et que sa voix ne pèse plus dans l’échiquier régional et international.

«62 ans après l’indépendance, la RDC patauge dans un catastrophique surplace existentiel», lâche le président de l’Ecidé», a-t-il lâché

D’ajouter :

« la RDC (Ndlr) est devenue la risée du monde et sa voix ne pèse plus sur l’échiquier régional et international», note-t-il.

Faisant une rétrospective dans le passé, Martin Fayulu pense depuis un quart de siècle, les institutions de la RDC sont restées illégitimes, infiltrées et affaiblies.

L’ancien candidat président de la République, accuse les multinationaux qui s’appuient sur les pays voisins de la RDC, dans le maintien de son occupation, instabilité et insécurité afin de pérenniser le pillage des ressources naturelles.

Selon l’opposant de Félix Tshisekedi, «seul l’engagement sérieux de tous les congolais à l’idéal que Lumumba a proclamé le 30 juin 1960 est capable de renverser qualitativement l’ordre des choses et permettre de dresser nos fronts, longtemps courbés».

Samyr LUKOMBO

Back To Top