Franck Diongo pense que la Monusco doit rester en RDC pour « voir comment Félix Tshisekedi va échouer aux élections de 2023 »


Le Président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), Franck Diongo, ne partage pas le même avis sur le départ des forces la Monusco du sol congolais, comme le veut d’autres personnalités politiques.

Réagissant en ce jour sur cette question, cet opposant au régime actuel pense que la Monusco devrait rester au pays “afin d’assurer l’observation électorale, et voir comment le Président actuel Félix Tshisekedi pourra échouer à ces dernières”.

« La MONUSCO doit rester au pays pour voir comment le président Tshisekedi va perdre l’élection en 2023. Nous ne pouvons pas aller aux élections sans un témoin », a-t-il déclaré.

Candidat à la présidentielle de 2023, Franck Diongo, qui s’est récemment rallié à Jean-Marc Kabund-A-Kabund, ancien bras droit de Tshisekedi, croit à l’échec de Félix Tshisekedi pour de prochaines échéances. Dans sa dernière sortie médiatique, le Président du MLP a fait savoir que le pouvoir actuel n’a pas de bilan à présenter au peuple congolais à la fin du mandat.

La présence de la Monusco lors de ces élections est donc pour lui primordiale alors que la majorité des congolais exige le départ immédiat de la mission onusienne. Des manifestations violentes ont même eu lieu à Goma, Butembo et Uvira, occasionnant plus de 30 morts.

Back To Top