Goma: 10 victimes des manifestations anti-MONUSCO portées en terre


Une foultitude d’habitants de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, a rendu les derniers hommages, ce vendredi 05 juillet 2022 au stade de l’unité, aux personnes victimes des manifestations anti-MONUSCO.

La cérémonie funéraire s’est déroulée au stade de la ville touristique de Goma, où 10 cercueils de ces victimes étaient exposés, en présence de plusieurs personnalités de la province, dont monsieur le maire.

L’émotion était palpable du côté de l’assistance.

Sur place, les activistes des mouvements citoyens ont scandé de chansons hostiles contre la MONUSCO, réclamant, à gorge déployée, son départ.

C’est au cimetière de Mako, au nord de la ville de Goma, accompagnés par leurs membres de famille et la population, que ces victimes ont été enterrés.

Les manifestations anti-MONUSCO du 25 et 26 juillet dernier à l’Est, ont fait, au total, 36 morts , à en croire le rapport du gouvernement.