RDC :«Face à ce recul éhonté de la démocratie, combattre le régime TSHISEKEDI devient pour moi une nécessité absolue, quel qu’en soit le prix à payer » ( Kabund)


Le député national, Jean Marc Kabund poursuivi par la justice congolaise suites à ses propos outrageants le chef de l’état, Félix Thsisekedi ou encore aux institutions publiques, lors de sa sortie médiatique fracassante tenue à Kinshasa la capitale en juillet dernier est encore sorti de son silence.

Dans sa déclaration faite ce vendredi, l’ancien président du parti présidentiel ( UDPS ) a dénoncé, le comportement des institutions de la République démocratique du Congo qui , à l’en croire ne servent qu’un cas politique .

Par ailleurs, Le président de l’alliance pour le changement dit intensifier sa lutte pour combattre le régime actuel de Félix Thsisekedi, 5 ème président de l’histoire du pays après l’indépendance.

«Ce scandale est sans doute la preuve que les institutions sont instrumentalisées pour servir des intérêts mesquins d’un camp politique. Face à ce recul éhonté de la démocratie, combattre le régime TSHISEKEDI devient pour moi une nécessité absolue, quel qu’en soit le prix à payer.», a-t-il écrit sur son Twitter.

Cette déclaration fait suite à sa demande, auprès du bureau de L’assemblée nationale, dirigé par l’honorable Mboso Kodia demandant notamment que, les poursuites judiciaires contre lui soient sursies par le fait qu’il ne soit pas informé des faits mis en sa charge lorsque le procureur général près la Cour de cassation avait sollicité et bénéficié de l’autorisation de le poursuivre, de la part de la chambre basse du Parlement.

«En respect des droits de la défense, l’Assemblée nationale aurait dû me communiquer le réquisitoire du Parquet général qui contiendrait des infractions à ma charge, pour me permettre de préparer ma défense et ce, en vertu de l’article 19, al. 3 de la constitution de 18 février 2006 : le droit à la défense est organisé et garanti», avait-il déclaré.

Pour rappel, Le procureur général près la cour de cassation a saisit le bureau de l’Assemblée nationale, à travers son réquisitoire du 29 Juillet 2022, demandant les poursuites judiciaires contre le député national Jean-Marc Kabund, et la levée de ses immunités parlementaires.

Back To Top