Insécurité à Rutshuru : le M23 et l’armée rwandaise ont bombardé sur les habitations civiles à Chakere (FARDC)


Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) accusent le M23 appuyé par l’armée rwandaise d’avoir orchestré des attaques dans les localités de Rwanguba, Rangira et Muhimbira, groupement de Jomba en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Réagissant à la suite de ces attaques, l’armée congolaise par le commandant du Secteur Opérationnel SUKOLA II Nord Kivu, le Général de brigade, Bitangalo Bulime Clément, dénonce une salve des violations graves du Droit de l’Homme commises par le M23/RDF en date du 16 Aout dernier, lors de leurs attaques.

Selon lui, les bombes lancées sur les habitations civiles à Chakere ont causé au moins 5 blessés parmi la population civile dont une fillette blessée à la tête.

Dans leur déclaration, les FARDC disent avoir noté une attaque à l’artillerie sur le chantier d’une centrale hydro-électrique du Parc National des Virunga. La même source renseigne que ces terroristes ont aussi tiré sur une ambulance des FARDC qui évacuait les blessés civils.