Ituri : plus de 1.700.000 déplacés recensés en trois mois, selon OCHA


Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) affirme avoir enregistré, depuis juin dernier, plus de 1 700 000 déplacés internes dans la province de l’Ituri

Cette agence du système de l’ONU a livré ces chiffres dans son rapport publié lundi 19 septembre, à Bunia, chef-lieu de l’Ituri. 

Selon ce document, ces déplacés vivent dans des conditions précaires dans leurs lieux de refuge. 

Ils n’ont ni d’abris, ni de vivres, encore moins des médicaments ou l’eau potable. 

 Ces déplacés fuient les attaques de la CODECO dans le territoire de Djugu. 

La dernière attaque remonte à une semaine où ces miliciens ont tué environ 40 personnes et incendié plus de 400 maisons au village Mbidjo. 

Selon le rapport de OCHA, cette attaque a entrainé le déplacement de plus de 70 000 personnes dans la région.  

Une autre vague de 4 000 déplacés a été enregistrée après l’attaque, le 7 septembre courant, des assaillants de la CODECO au village de Blanquette. 

Le bilan était de quatre morts et plus de 20 personnes kidnappées. 

Ces déplacés se sont ajoutés à plus de 51 000 autres qui ont abandonné leurs domiciles entre juin et septembre dans cette région. 

Selon les humanitaires, cette zone est actuellement inaccessible pour apporter de l’aide à cause de l’insécurité.