Kinshasa : faux, il n’y a pas eu détournement dans le projet d’électrification de la ville, explication du ministre Jean Ngoy Mvunzi


Il n’y a eu aucune tentative de détournement sous la barbe du ministre provincial des finances, Jean Ngoy Mvunzi, dans le projet d’électrification de la ville de Kinshasa.

Il s’agit bien entendu d’une somme estimée à plus de 2 millions de dollars destinée à la société AGAMINE commise pour la réalisation dudit projet, retournée au trésor public après l’avis des inspecteurs de L’inspection Générale des Finances (IGF), à cause des irrégularités de l’entreprise acquéreur.

«L’entreprise AGAMINE a passé le marché en bon et due forme, le gouvernement central a payé et le montant c’est plus de 15 millions, mais on a payé deux millions deux cents cinquante milles», explique-t-il.

De préciser :

« Nous travaillons avec l’Inspection Générale des Finances. Aucun paiement ne peut s’effectuer sans leur aval. Avant de donner l’ordre pour que l’argent puisse être viré dans le compte D’AGAMINE, nous avons déposé le dossier auprès des inspecteurs généraux des finances, ils ont vu le dossier en bonne et due forme, maintenant la contrainte c’est fiscale qui s’impose à l’AGAMINE doit payer les impôts de l’État. Et comme ils ne sont pas encore mis d’accord, ils sont entrain de travailler, l’argent ne peut pas continuer rester là-bas à la BCDC, c’est pourquoi les inspecteurs ont souhaité faire retourner l’argent à la Banque Centrale en attendant l’issue du dossier…»