RDC : « le processus électoral risque d’être truqué si on ne fait attention » (Fayulu)


Après les États-Unis, l’opposant congolais Martin Fayulu séjourne déjà au Canada dans le cadre de sa tournée américaine afin de plaider notamment pour la paix en République Démocratique du Congo.

Lors de son arrivée en République du Canada, Martin Fayulu a affirmé être aux États-Unis et au Canada pour faire part aux autorités et aux congolais de la place de ce se passe en RDC.

« L’objet de ma visite au Canada, c’est comme aux États-Unis pour voir les autorités américaines, les faire savoir ce qui se passe au Congo, mais aussi les Congolaises et les congolais, aussi les faire savoir la même chose, ce qui se passe au Congo aujourd’hui, c’est l’insécurité totale », a-t-il déclaré.

Dans la foulée, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 a fait savoir que le processus électoral en cours risque d’être truqué on «one ne fait pas attention»

« il y a un processus électoral en cours qui, si on ne fait pas attention, risque d’être truqué. Donc pour moi que les autorités américaines, Canadiennes, la communauté internationale, s’intéressent au Congo » a ajouté le leader de l’ECiDé.

Sur place, il va animer des conférences notamment dans la ville de Montréal, au Sud du Québec à l’Est du Canada, sur la situation politique et sécuritaire de la République en présence de la diaspora congolaise.

JJ Kitenge