Haut-Katanga : la police interdit aux civils de porter des tenues similaires à celles des forces de l’ordre et de defense


Le commissaire provincial ad intérim de la police nationale congolaise(PNC) dans le Haut-Katanga,  a, une fois de plus, mis en garde mercredi 23 novembre, les civils qui continuent à faire usage des effets similaires à ceux de la police et de l’armée. Le colonel Ilunga Katwamba Norbert indique que cette instruction avait été prise par le vice- Premier ministre et ministre de l’Intérieur au mois de juin dernier. Il précise que les récalcitrants s’exposeront à la rigueur de la loi. 

Parmi ces effets, le colonel Ilunga Katwamba Norbert cite notamment les treillis, les bérets, les bottes ou tout autre effet simulables à ceux de la police nationale congolaise et des Forces armées de la RDC.

Dans son communiqué lu par le porte-parole de la PNC/Haut-Katanga, les jeunes du parti politique l’Union nationale des fédéralistes du Congo  (UNAFEC) sont particulièrement pointés du doigt.« Le commissaire provincial de la police nationale congolaise du Haut-Katanga attire particulièrement l’attention des jeunes de l’UNAFEC que cette mesure reste de stricte application jusqu’à ce jour », a insisté le major Charles Esperanto-bin- Lwamba.

out en approuvant la mesure, le président fédéral de l’UNAFEC, Hervé Mwamba, se demande pourquoi la police indexe seulement les jeunes de son parti.

« L’UNAFEC étant un parti conformiste aux lois et décisions de l’Etat, les responsables du parti ont pris acte. Ils sensibilisent les jeunes pour se conformer à cette décision, dans l’espoir qu’elle ne sera pas sectaire mais générale », a souligné Hervé Mwamba.