Attentat de Kasindi : le Pape François confie les personnes mortes et blessées à la miséricorde de Dieu


Attendu ce 31 janvier en République Démocratique du Congo, le Pape François a été touché par l’attentat qui a frappé les membres d’une église protestante à Kasindi, en territoire de Beni au Nord-Kivu, ayant fait des morts et des blessés.

Dans un communiqué, le souverain pontife a exprimé sa compassion et sa proximité à toutes les familles durement frappées par ce drame, avant de confier les défunts et les blessés à la miséricorde de Dieu.

« le Pape François exprime sa compassion et sa proximité à toutes les familles durement frappées par ce drame… Dans la prière, le Saint-Père confie les défunts et les blessés à la miséricorde de Dieu. il implore le Christ, Seigneur de la vie, afin que les personnes affligées trouvent consolation et confiance en Dieu, invoquant sur elles le don de la paix», lit-on dans un communiqué de Saint-Siège.

Plus de 10 personnes ont trouvé la mort dans l’explosion d’une bombe au sein d’une église protestante au cours d’un service de Baptême, et plusieurs autres grièvement blessées. Après enquête, à en croire l’armée, un Kamikaze a été trouvés par les blessés.

Il sied de rappeler que le Numéro 1 de l’église romaine est attendu à Kinshasa du 31 janvier au 3 février. Le Pape François va célébrer une messe à l’aérodrome de Ndolo en faveur les victimes des atrocités à l’Est de la RDC.

Samyr LUKOMBO