Attaques à Bashu : Le groupe État Islamique revendique les tueries d’au moins 23 personnes


Le groupe État Islamique (EI) revendique ce lundi 23 janvier, des attaques qui ont fait au moins 23 morts dans la nuit de dimanche à lundi à Makungwe, chefferie des Bashu, dans le territoire du Nord-Kivu (Nord-Kivu).

« 17 personnes rassemblées dans un débit de boisson au centre de la cité, ont été les premières a être ciblées par ces hommes armés. Ces civils ont été tués par la balles et à la machette avant d’être calcinées. Six autres personnes qui avaient fui après les premiers tirs et qui avaient trouvé refuge dans une autre maison ont été aussi toutes exécutées », a indiqué Kamala Tsongo, rapporteur de la société civile Bashu.

Notons que le gouvernement de la République démocratique du Congo avait accusé les rebelles affiliés au groupe État islamique d’avoir commis un attentat à la bombe contre une église pentecôtiste à Kasindi, dans l’est du pays.
Au total, 17 personnes ont été tuées et 39 blessées alors que des fidèles assistaient au culte du dimanche, selon des responsables.

Kivin Arsène Bile