RDC : JC Muyambo qualifie l’auteur de la loi « Tshiani » de raciste et annonce une plainte contre lui au niveau international

Au cours d’une conférence de presse, jeudi 23 Mars, le candidat président de la République, Jean-Claude Muyambo est revenu sur la proposition de la loi « Tshiani », qui pourrait figurer parmi les matières à traiter au cours de la session de mars à l’assemblée nationale.

À cette occasion, il a annoncé qu’il va déposer une plainte au niveau international contre l’auteur de cette proposition de loi, qu’il le qualifie de raciste.

« Nous allons porter plainte sur le plan international contre ces tribalistes qui veulent empêcher les autres de ne pas postuler. Non pas qu’ils sont en train de créer le racisme, mais ils sont des tribalistes. Le problème de peau blanche est un faux débat. Cette proposition ne va pas passer. En 1976, au Zaïre, le pays avait signé une convention internationale pour l’élimination raciale. Aujourd’hui, vous n’avez pas su travailler et vous vous permettez de tout confondre et chercher à écarter les gens. On va déposer une plainte contre tous ces gens-là », a-t-il annoncé.

Précisant que cette proposition de loi le vise aussi, le président national du parti politique Solidarité congolaise pour la démocratie a prévenu qu’il ne va pas tolérer.

« Aujourd’hui, on évoque la question de la congolité. On cite Kengo wa Ndondo, Olivier Kamitatu, Moïse Katumbi, Jean Claude Muyambo. Moi, Jean Claude Muyambo, je ne peux pas tolérer ça. Ils sont en train d’évoquer des données archaïques entre les noirs, métis et les blancs. Un américain, un Belge, français sans aucun investissement au pays ne peut pas se prévaloir de la qualité de congolais que nous », a-t-il dit.

La proposition de la loi Tshiani est une initiative de Noël Tshiani Muandimvita, ancien candidat à la présidentielle de 2018. Ce texte a été déposé à la chambre basse par le député Nsingi Pululu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *