Lutte contre le phénomène Kuluna à Kinshasa : Gratien Tsakala ferme deux usines de fabrication des liqueurs appelés «Supu na tolo»

Faisant de la lutte contre le banditisme urbain, communément appelé phénomène Kuluna à Kinshasa son cheval de bataille, le ministre provincial de l’intérieur et sécurité et justice, Gratien Tsakala, ne se lasse pas à en découdre avec ce fléau, qui menace la quiétude des Kinois.

La journée du jeudi 04 avril, ce membre du gouvernement provincial très dynamique sur terrain, avait effectué, sous un soleil de plomb, une descente au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, où il avait procédé à la fermeture immédiate de deux usines de fabrication des liqueurs non conforme au normes, appelés « Supu na Tolo», mieux whisky à Kinshasa.

Sur place, les responsables de Prime Care et Afro Américan Industrie, ces deux établissements fermés, ont été mis à disposition de la justice, sur demande de Gratien Tsakala.

Il faut dire que, ces boissons, vendus dans tous les coins et recoins, sont souvent consommés par les jeunes qui versent dans le banditisme urbain, à la base de l’insécurité à travers toute la capitale.

Depuis son arrivée à la tête de ce fauteuil, le ministre provincial de l’intérieur et sécurité, Gratien Tsakala, a mené plusieurs actions dans plusieurs municipalités, dans le cadre de son opération dénommée «Machette nase, Kinshasa eboyi Kuluna».

Samyr LUKOMBO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *