Kasaï-oriental: l’IGF déniche l’existence de deux comptes bancaires de la province non déclarés mais déjà accrédités par Kinshasa

En vue d’assister les autorités provinciales à intégrer les bonnes pratiques en matière de gouvernance, principalement dans la programmation des dépenses et respect des règles de la justification de celles-ci, les inspecteurs des finances dépêchés dans la province du Kasaï-oriental, ont déniché des cadavres dans le placard de la gestion de cette entité territoriale.

Ces chiens de garde des fonds publics, ont fait savoir dans un communiqué de presse dont la copie est parvenue à notre rédaction, ce vendredi 5 mai 2023, l’existence de deux comptes bancaires ouverts par la province, non déclarés par elle, mais déjà bénéficiaires des transferts en provenance de Kinshasa.

« Des transferts en provenance du pouvoir central y ont été logés, soit d’un montant de 1 000 000 000 de Francs congolais dans le compte SOLIDARITÉ KASAÏ ORIENTALE en décembre 2022 et un montant de 200 000 000 Francs congolais dans le compte AGRIPPEL en avril 2023», peut-on lire dans ce document.

Et de préciser :

« De ces deux comptes, des dépenses d’un total de 360 351 807 Francs congolais ont été effectuées, en dehors de tout plan de décaissement et sans demande de régularisation introduite par les autorités provinciales. Celles-ci se sont donc installées dans une posture de fraude, visant à contourner les mesures d’encadrement mises en place ».

Il revient donc, dans ce cas de figure, aux inspecteurs de prendre des mesures conservatoires pour mettre un terme à cette fraude, «consciemment mise en place par le gouverneur de la province», indique l’Inspection Générale des Finances(IGF).

À l’en croire, l’examen de ces dépenses « camouflées» est par conséquent en cours et les responsabilités, en cas d’actes infractionnels, seront établis.

Samyr LUKOMBO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *